Activité – Église et sexualité

PROBLÈME À RÉSOUDRE

Pourquoi l’Église cherche-t-elle à contrôler la sexualité dans l’Occident féodal ?

DOCUMENTS

Document 1 – Une volonté de régulariser la sexualité


« 42. Si tu as commis l’adultère1 avec l’épouse d’un autre, alors que tu es marié, tu devras jeûner2 deux fois quarante jours, chaque année, pendant les quatorze années suivantes3 […].
43. Si, n’étant pas lié à une épouse, tu as accompli des choses honteuses avec une femme libre, tu feras pénitence dix jours au pain et à l’eau […].
120. As-tu forniqué5 comme les Sodomites6 font […] ? Si tu as l’habitude de faire cela, tu devras jeûner trois fois quarante jours, chaque année, pendant douze ans. […]
156. As-tu fait ce que certaines femmes ont l’habitude de faire : […] elles s’unissent comme si elles devaient et pouvaient s’accoupler […] ? Si oui, tu feras pénitence trois fois quarante jours au pain et à l’eau. »

Extraits du pénitentiel de Burchard de Worms8, début du XIe siècle.

  1. Rapports sexuels avec une personne autre que son époux·se.
  2. Se priver de nourriture (celui·celle qui jeûne doit faire un seul repas dans la journée).
  3. Ce pénitentiel n’envisage pas le cas d’un adultère commis par l’épouse. Cependant, d’autres pénitentiels prévoient une pénitence identique pour l’homme et la femme adultères.
  4. Dimanche.
  5. Avoir des rapports sexuelles en dehors du mariage.
  6. Terme utilisé au Moyen Âge pour désigner les hommes coupables, selon l’Église, du crime de sodomie.
  7. Évêque allemand.

Document 2 – La sexualité dans la Bible


« Dieu créa l’homme à son image ; il le créa à l’image de Dieu ; il les créa homme et femme. Et Dieu les bénit, et il leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre […] ». »

Livre de la Genèse, 1:27-28, Ancien Testament.

« Il est bon pour l’homme de s’abstenir de la femme. Toutefois, pour éviter tout dérèglement [sexuel], que chaque homme ait sa femme et chaque femme son mari. Que le mari remplisse ses devoirs1 envers sa femme, et que la femme fasse de même envers son mari. »

Saint Paul, Première épître aux Corinthiens, 7:2, Nouveau Testament.

« Si un homme couche avec un homme comme on fait avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable. Ils seront punis de mort, leur sang est sur eux. »

Lévitique, 20:13, Ancien Testament.

  1. Ces devoirs consistent à offrir des rapports sexuels réguliers au sein du mariage.

Mots-clés

◼︎ Pénitentiel : livre à l’usage des clercs, contenant une liste de péchés suivis de la pénitence à effectuer pour être pardonné·e.
◼︎ Crime de sodomie / actes contre-nature : termes utilisés par l’Église pour désigner les relations sexuelles entre personnes du même sexe.
◼︎ Hérétique : terme utilisé par l’Église pour désigner une personne dont les croyances ou les pratiques sont contraires aux dogmes [= vérités indiscutables] de la religion catholique. Les personnes qui osaient critiquer les autorités religieuses pouvaient aussi être qualifié·es d’hérétiques.

Hétérosexuel·le / homosexuel·le : des catégories modernes

Les termes « hétérosexuel·le » et « homosexuel·le » ont été inventés par des psychiatres à la fin du XIXe siècle. Les hommes et les femmes du Moyen Âge ne se pensaient donc pas hétérosexuel·les ou homosexuel·les. Pour cette époque, il vaut donc mieux parler de relations sexuelles entre personnes de sexes opposés ou du même sexe.

Document 3 – Des hommes et des femmes condamné·es au bûcher


Jan Hus
Démon

a. Un hérétique condamné au bûcher par les autorités religieuses à Constance (Saint-Empire) en 1415
Source : détail d’une peinture sur bois, tempera et or, 24,6 × 38,7 cm, XVe siècle. National Gallery of Victoria, Melbourne (Australie). Cette peinture se trouvait originellement dans l’église Santa Maria del Carmine, Sienne (Italie).

Femmes accusées de sorcellerie

b. Des femmes condamnées au bûcher par l’Inquisition pour sorcellerie
Source : détail d’une miniature extraite d’un manuscrit français des Chroniques de France ou de Saint-Denis, XIVe siècle. British Library, Londres (Royaume-Uni).

Juifs
Habitants de Ravensbourg

c. Des Juifs condamnés au bûcher par les autorités de la ville de Ravensbourg (Saint-Empire) pour avoir « commis un meurtre rituel d’enfant » (1431)
Source : miniature extraite du manuscrit germanique Luzerner Chronik (« La Chronique de Lucerne »), 1513. Musée Condé, Chantilly (France).

Chevalier de Hohenbourg
Valet du chevalier

d. Deux hommes condamnés au bûcher par les autorités de la ville de Zurich (Saint-Empire) pour avoir eu ensemble des relations sexuelles « contre-nature » (1482)
Source : détail d’une miniature extraite du manuscrit germanique Grosse Burgunderchronik (« Grande Chronique des guerres de Bourgogne »), 1484. Bibliothèque centrale de Zurich (Suisse).

ENQUÊTE

  1. Documents 1 et 2 – Les interdictions de l’Église en matière de sexualité
    1. Quelle est la nature de l’ouvrage dont est extrait le document 1 ? À quoi sert ce type d’ouvrage ?
    2. Quel est la seule forme de sexualité permise par l’Église ? Justifie ta réponse.
    3. Pour l’Église, quel doit être le seul but de la sexualité ? Justifie ta réponse.
    4. Fais le lien entre tes deux précédentes réponses : comment expliquer qu’une seule forme de sexualité soit permise par l’Église ?
  1. Documents 1 et 3 – Les persécutions contre les relations entre personnes de même sexe
    1. Dans le document 1, qu’est-ce qui prouve que les relations sexuelles entre personnes du même sexe étaient communes au Moyen Âge ?
    2. Compare les documents 1 et 3.d. : de quand datent-ils ? quelle évolution constate-t-on dans les sanctions contre les relations sexuelles entre personnes du même sexe ?
    3. En comparant les documents 3.a. à 3.d., fais une hypothèse pour expliquer cette évolution.

RÉPONSE AU PROBLÈME

Réponds au problème de départ en t’aidant de tes réponses aux questions de l’enquête. N’oublie pas de structurer ta réponse ! 🙂